Attitudes pour bien gérer les fuites d’eau dans la maison

Gérer les fuites d’eau dans une maison

Les fuites d’eau sont des phénomènes qui entraînent toujours de lourdes conséquences quelque soit sa taille. Elles peuvent faire augmenter sa facture d’eau. Ainsi, il faut impérativement agir sans attendre pour limiter les dommages.

Comment localiser une fuite d’eau ?

Pour savoir s’il y a une fuite d’eau dans la maison et qu’elle n’est pas visible, on peut vérifier sur le compteur. Pour ce faire, on effectue un relevé du compteur le soir avant de se coucher. Puis, on doit dormir sans consommer d’eau que ce soit des boissons, chasse d’eau, lave-vaisselle, lave-linge,… Et le lendemain matin, si les chiffres sont identiques c’est que tout va bien. Mais, s’ils changent, cela veut dire qu’il existe probablement une fuite. Dans ce cas, on doit contacter en urgence un plombier fuite d’eau. Ce professionnel peut chercher l’origine de la fuite en utilisant des matériels performants come un testeur d’humidité, une sonde et baguette d’écoute ou encore une inspection par caméra vidéo et caméra thermique. Et une fois la fuite détectée que ce soit au niveau de la canalisation, du radiateur, de circuit d’eau de chauffage, de ballon d’eau chaude ou bien d’autres encore, le plombier va la réparer rapidement.

En outre, il faut savoir qu’une fuite d’eau peut être localisée grâce à la présence de tâches d’humidité au plafond ou sur les murs ou encore des flaques d’eau sur le sol.

Comment gérer les fuites d’eau dans une maison ?

Gérer une fuite d’eau dans une maison peut être facile si on ne panique pas. En effet, la première chose à faire est de localiser la source du problème. Et une fois trouvée, on essaie de colmater la fuite avant l’arrivée du professionnel. Si on est locataire, il faut prévenir immédiatement le propriétaire de la nature et de l’envergure des dégâts tout comme le syndic de l’immeuble et les voisins potentiellement touchés par le sinistre. Dans le cas où plusieurs habitations sont touchées, il faut remplir un constat à l’amiable de dégâts des eaux avec chacune des parties concernées. Le formulaire doit être dupliqué en deux exemplaires et chaque victime du sinistre doit envoyer son propre exemplaire dûment rempli et signé à son assureur. On dispose d’un délai de cinq jours pour prévenir l’assureur par téléphone et lui adresser, par lettre recommandée, le constat amiable ou la déclaration de sinistre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *